Assemblée Générale du Syndicat Apicole l’Abeille Bretonne 22 du dimanche 25 novembre 2018

C’est devant une centaine de personnes que s’est déroulée l’assemblée générale de l’Abeille Bretonne 22

 

DSC_9457

 

IMG_3195L’Abeille Bretonne 22 compte 240 adhérents pour le département des Côtes d’Armor, elle adhère au syndicat national l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française).
Le président, Joël Mercier, remercie Mme Gautier, maire adjointe de la mairie de Saint Brieuc de sa présence et de son intérêt pour nos actions ainsi que les personnes présentes.
Il évoque les mortalités hivernales de ruches importantes en Bretagne mais informe que les récoltes se sont maintenues et qu’elles sont meilleures au plan national qu’en 2017.
2 ruchers école gérés par l’Abeille Bretonne, celui de Dinan (responsable : Jean Philau) : 27 stagiaires en 2018, mais la présence du frelon asiatique a fortement porté atteinte au rucher et il a dû être déplacé ; celui de Saint Brieuc (responsable : Gérard Guyot) : 16 stagiaires. Pour ce dernier, une convention existe avec la ville de Saint Brieuc. Pour ces 2 ruchers, 10 séances sont organisées pour des futurs apiculteurs amateurs, l’ambiance est très conviviale.

Le bilan financier est approuvé à l’unanimité.
Le président rappelle l’importance de tenir un registre d’élevage, de déclarer ses ruches.
Pour les élections au conseil d’administration, le tiers sortant a été réélu et Suzanne Allain Pédron rentre dans le conseil et est élue à l’unanimité par l’assemblée.
La problématique du frelon asiatique a été longuement abordée, les apiculteurs constatent qu’il est toujours très présent devant les ruches et que les abeilles sont très perturbées. Il faut continuer à communiquer sur ce prédateur, nuisible pour les abeilles mais aussi dangereux pour l’homme s’il s’approche trop près de son nid. Il est souligné que certaines communes ou communautés de communes prennent en charge la destruction de nids mais ce n’est pas le cas partout. Il est relevé également, aussi la difficulté des nids sur des propriétés privées inoccupées et de certains propriétaires qui refusent la destruction.
Une harmonisation sur tout le département sur la prise en charge de la destruction de ce prédateur serait souhaitable ainsi qu’une bonne information sur le piégeage.
Le président rappelle la création d’une interprofession apicole pour valoriser et défendre les produits de la ruche. L’U.N.A.F a organisé le jeudi 25 janvier 2018 le 1er concours des miels de France afin de promouvoir, de faire reconnaître la qualité et la diversité de nos miels.
Le dossier pesticide a été largement évoqué.

Christian Huaux, vétérinaire de Dinan, nous informe qu’un nouveau danger guette l’abeille : l’aethina tumida, petit coléoptère qui détruit les ruches, il est déjà présent sur le territoire Italien. Chaque apiculteur doit être vigilant, surveiller ses ruches et signaler à la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Personnes) la moindre suspicion de sa présence.

IMG_3207[1]

Une loterie et un pot de l’amitié clôturent cette assemblée générale.

Françoise Guyot, secrétaire de l’Abeille Bretonne 22

(78)

Publié dans Les Actualités | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Assemblée Générale du Syndicat Apicole l’Abeille Bretonne 22 du dimanche 25 novembre 2018

Déclaration de détention et d’emplacement de ruches – Cerfa 13995*04

Tout apiculteur est tenu de déclarer auprès du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, chaque année entre le 1er septembre et le 31 décembre les colonies d’abeilles dont il est propriétaire ou détenteur. Cette déclaration concourt à une meilleure connaissance du cheptel apicole français et participe à sa gestion sanitaire, notamment face à la menace que représente le parasite Aethina tumida. Elle permet également d’obtenir des aides européennes dans le cadre du Plan apicole européen qui soutient la réalisation d’actions en faveur de la filière apicole française.

Vous trouverez ci-dessous le lien concernant cette déclaration :

 

Déclaration ruches

 

(137)

Publié dans Les Actualités | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Déclaration de détention et d’emplacement de ruches – Cerfa 13995*04

Récolte de miel au rucher école de la Ville Jouha

Les élèves du rucher école de la Ville Jouha ont fait leur première récolte de miel.

IMG_2881    IMG_2883   IMG_2879    IMG_2882

Après avoir récupéré les hausses, il a fallu désoperculer les différents cadres, puis les mettre dans l’extracteur.

20180825_143647_resized                  20180825_143637_resized

Tout s’est bien passé, la récolte est moyenne, mais au niveau du goût, le miel est très bon.

IMG_2889

20180825_142100_resized

20180825_142044_resized

 

 

(118)

Publié dans Les Actualités | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Récolte de miel au rucher école de la Ville Jouha

Folies en Baie à Hillion

Nous avons participé, le dimanche 5 aout, à la fête d’Hillion, Folies en Baie.

Nous étions 4 membres de l’Abeille Bretonne 22 à dialoguer avec un flux permanent de visiteurs sur l’apiculture en générale, et principalement sur la présence du frelon à pattes jaunes (asiatique)

.IMG_2818

Les questions diverses et variées se sont succédé tout le long de la journée.

IMG_2819IMG_2825

 

(153)

Publié dans Les Actualités, Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Folies en Baie à Hillion

Fête des Plantes à Saint Brieuc 3 juin

Dimanche 3 juin, nous étions au parc des Promenades de Saint Brieuc, pour la Fête des Plantes organisée comme chaque année, par le service des Espaces verts de la ville  de Saint Brieuc.

 

IMG_2709           IMG_2708

C’est devant un nombreux public, que nous avons parlé de l’apiculture en général, avec tous ses problèmes, ainsi que du frelon à pattes jaunes.

 

 

(56)

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Fête des Plantes à Saint Brieuc 3 juin

Ecole Saint Joseph d’Hénanbien

Article paru dans Ouest-France
Les secrets de la ruche dévoilés aux enfants.

Les secrets de la ruche dévoilés aux enfants.

Les élèves découvrent les secrets des abeilles
En tenue de circonstance, l’apicultrice Françoise Guyot est venue parler, jeudi, de l’importance des abeilles sur notre écosystème. |
Françoise et Gérard Guyot, apiculteurs depuis vingt-sept ans et membres du syndicat Apicole l’Abeille bretonne des Côtes-d’Armor, ont fait étape à l’école Saint-Joseph, jeudi.
L’occasion pour les enfants de CS-CP et de CE1-CE2 de découvrir les secrets des ruches, comptant en moyenne quelque 50 000 abeilles.
Les intervenants ont ainsi exposé au jeune public les dessous de l’habitat des abeilles, ainsi que le rôle de la reine, des abeilles butineuses et autres faux-bourdons.
« Sans les abeilles, plus de pommes, de cerises, de fraises ou encore de chocolat », a fait remarquer Françoise Guyot.
Article du Télégramme
ecole-saint-joseph-les-enfants-decouvrent-les-abeilles_4007891_440x330p
Françoise et Gérard Guyot, apiculteurs à Dahouët, depuis 27 ans, et membres du syndicat apicole l’Abeille bretonne des Côtes-d’Armor, se sont rendus à l’école Saint-Joseph d’Hénanbihen, jeudi, pour faire découvrir aux enfants le monde des abeilles. Les élèves de grande section, CP et CE-CE2 ont eu l’occasion de découvrir les secrets des ruches qui comptent en moyenne 50 000 abeilles. L’apiculture et les insectes sauvages étant en danger, les apiculteurs ont voulu rappeler le rôle essentiel des abeilles, pour la pollinisation des plantes, qui représentent à elles seules 80 % de notre alimentation.

(63)

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ecole Saint Joseph d’Hénanbien

Article et photos parus dans le journal LE TELEGRAMME en date du 7 mai 2018

La Ville-Jouha. À l’école des abeilles
Publié le 07 mai 2018 à 00h00
CATHERINE NICOL
Journaliste au Télégramme

Les stagiaires découvrent au fil de leur formation les secrets d’une ruche.

05 mai 2018 01

Samedi, pour la deuxième fois de la saison, quinze stagiaires se sont retrouvés au rucher-école de La Ville-Jouha. Le temps d’un après-midi, ils ont appris, en compagnie des apiculteurs amateurs de L’Abeille bretonne, la façon de bien s’occuper d’une ruche. Mais aussi de préserver cet insecte essentiel à la pollinisation.
En ce samedi 5 mai, le soleil est de retour dans le ciel briochin. Pourtant, du côté de La Ville-Jouha, une vingtaine de silhouettes blanches, mains gantées et filets sur les visages, s’affairent près des dix ruches installées dans l’enceinte du service espaces verts de la ville.

05 mai 2018 02
Un monde merveilleux à préserver
Tous participent au stage organisé, comme chaque année, par le syndicat apicole L’Abeille bretonne. Une formation proposée depuis cinq ans et très convoitée, comme le démontre la session 2019 déjà sur liste d’attente. « Les cours se déroulent à raison d’une fois par mois, durant la saison apicole. C’est-à-dire de mars à octobre », explique Françoise Guyot, membre et apicultrice amateure.
Le temps d’un samedi après-midi (de 14 h à 17 h 30), les stagiaires découvrent le monde des abeilles aussi merveilleux que complexe. Reine, faux bourdons, ouvrières dévoilent au fil des heures leurs secrets. Les sept animateurs, tous apiculteurs amateurs, expliquent avec passion le fonctionnement d’une ruche, la façon de la faire vivre, mais aussi de la protéger. Des clés nécessaires pour s’occuper d’une colonie de 50.000 abeilles. D’ailleurs, Gérard Guyot, de L’Abeille bretonne et apiculteur depuis 27 ans, prévient : « On ne peut pas se lancer dans l’apiculture sans avoir pris de cours. Moi-même j’en apprends tous les jours. C’est fabuleux. »
Des séances qui permettent également de faire passer un message : l’abeille est en danger, il est urgent de la préserver. « Ce qui nous intéresse, c’est la protection de l’abeille. Elle est la sentinelle de l’environnement », souligne Françoise. Son époux Gérard ajoute : « Quand l’abeille va mal, c’est l’être humain qui va mal. Et actuellement, nous sommes face à une mortalité importante. »
En cause, les pesticides employés, mais aussi la météo qui entraîne un manque de nourriture, la monoculture… et la présence du frelon à pattes jaunes (dit asiatique). Pourtant, son rôle est essentiel pour la pollinisation des plantes, arbres… « Sans elle, nous n’aurions plus de fraises ou de pommes », note l’apiculteur. Encore novices, les quinze stagiaires écoutent avec attention les explications et astuces distillées par les animateurs.
Tous ont une raison différente de se lancer dans cette aventure apicole. Ainsi, Hubert, 58 ans, de Plouvara, cherche une activité à pratiquer alors que la retraite se profile. Peggy, elle, met en avant le côté écologique de sa démarche. La dynamique Pléneuvienne de 41 ans y voit, également, une occasion de partager des instants avec ses enfants autour de sa ruche. « Ils n’attendent que ça », confie-t-elle.
Éviter les bêtises
D’autres comme Yfig ont déjà une expérience d’apiculteur, mais ne souhaitent pas reproduire les mêmes erreurs. « J’ai eu des ruches il y a longtemps, quand j’habitais en Irlande. Aujourd’hui, je veux bien faire les choses. Et puis, les abeilles sont en danger, alors si nous pouvons faire quelque chose à notre niveau », espère cet amateur de miel.
Répartis par petits groupes, les stagiaires ouvrent les différentes ruches en compagnie des animateurs, scrutent cadres, hausses… enfument également « les belles » pour leur signaler leur venue.Enfumoir à la main, Emmanuelle, 30 ans, de La Harmoye, n’en perd pas une miette. « Moi, ce qui m’intéresse surtout, c’est la technique. J’ai une formation en production animale. Plus que le miel, ce que je souhaite c’est multiplier les essaims », explique celle qui envisage d’installer plusieurs ruches sur ces terres.
05 mai 2018 0405 mai 2018 03
05 mai 2018 06
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-brieuc/la-ville-jouha-a-l-ecole-des-abeilles-07-05-2018-11950828.php#AoGmJektH2GAWWjz.99

(111)

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Article et photos parus dans le journal LE TELEGRAMME en date du 7 mai 2018

RUCHER ECOLE DE LA VILLE JOUHA

Depuis 4 ans, le rucher école de Saint Brieuc existe et la saison 2018 a démarré.

Les cours se passent en 2 temps : pratique sur les ruches puis théorie en  salle. Nous avons fait la visite de printemps et aussi des divisions. Les stagiaires ont pu manipulé les cadres, observé le couvain, voir une reine, changer des cadres……

L’ensemble des participants a l’air très satisfait de cette découverte.

 

IMG_2634 IMG_2635

 

IMG_2628

IMG_1828

IMG_1843IMG_1844

(106)

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur RUCHER ECOLE DE LA VILLE JOUHA

MARCHE REGIONAL AUX PLANTES A ANDEL le 18 mars 2018

IMG_2354 IMG_2355Comme depuis plusieurs années, nous étions présents au marché régional aux plantes d’Andel.

Ce sont plusieurs centaines de personnes, tout au long de la journée, qui ont été attentives aux informations données sur le frelon à pattes jaunes (asiatique)

Nous avons insisté sur le piégeage de printemps, la façon d’installer les pièges en essayant de limiter au maximum, la prise d’autres insectes.

(122)

Publié dans Les Actualités | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur MARCHE REGIONAL AUX PLANTES A ANDEL le 18 mars 2018

Assemblée Générale du syndicat apicole l’Abeille Bretonne 22 du 26 novembre 2017

Le président, Joël Mercier, ouvre la séance devant 120 personnes.

DSC_4286
Il demande une minute de silence à la mémoire de Charles Basset,

DSCN0382vice-président, décédé au mois de juin dernier suite à une maladie. Charles était un ambassadeur de notre syndicat, il a transmis sa passion des abeilles à de nombreux apiculteurs par le biais du rucher école de la Maison de la Rance à Dinan. Sans relâche, il tapait aux portes des élus et des administrations pour la sauvegarde des abeilles et la destruction du frelon asiatique. Gilles Barbé a été associé à cette minute de silence.
Il souligne la progression constante du nombre d’adhérents.

DSC_4282
Le rapport d’activités reprend en détail toutes les interventions et animations faites par plusieurs adhérents de notre syndicat dans notre département, auprès des écoles, lors de marchés aux plantes, manifestations festives mais aussi auprès et à la demande des communes. Le plus souvent, des informations sur le frelon asiatique sont données et ainsi tout public est sensibilisé.

Image1

Les responsables des ruchers école de Dinan et Saint Brieuc retracent l’activité de ces deux ruchers, complets et fort bien suivis par les stagiaires.

Le bilan financier est dressé avec un léger déficit pour l’année 2017.
Suite au décès d’un membre et à la démission d’un autre, il est procédé à l’élection de trois nouveaux membres au conseil d’administration : Jean Marc Juest, Jean Philau et Stéphane Kroczek, ils sont élus à l’unanimité.
Le président rappelle l’obligation de déclarer ses ruches et évoque également la fiscalité.
Le président informe l’assemblée que les récoltes de miel pour 2017, ne sont pas homogènes dans notre département. La sécheresse a sévi dans différents secteurs pour la récolte d’été puis il porte à la connaissance des adhérents, le dernier communiqué de presse de l’UNAF  sur le sulfoxaflor et les actions et engagements de l’UNAF.
Il met en avant le label Apicité mis en place par l’UNAF. Une commune de notre département, Trégueux, a obtenu une 1ère abeille. Il demande aux adhérents de sensibiliser leurs élus à ce label.
Un point sur le frelon à pattes jaunes est fait. Les informations faites dans les communes et communauté de communes sur cet envahisseur et notamment sur le piégeage portent leurs fruits et beaucoup ont constaté une pression beaucoup moins importante du frelon asiatique sur leurs ruches. Des rencontres ont lieu avec les élus dans tout le département.
Le président remercie l’assemblée, et clôture la réunion avant le traditionnel pot de l’amitié.

DSC_4345

(357)

Publié dans Les Actualités | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Assemblée Générale du syndicat apicole l’Abeille Bretonne 22 du 26 novembre 2017