ASSEMBLEE GENERALE DE L’ABEILLE BRETONNE 22, le 27 novembre 2022

Le président remercie les 80 personnes présentes à cette assemblée générale avant de revenir sur le rapport d’activités de l’Abeille Bretonne 22 qui a connu en 2022 une légère augmentation du nombre de ses adhérents.

Des animations ont été faites dans les écoles publique et privée de Pléneuf Val André ainsi qu’à Plélan le Petit mais aussi à « l’agriculture se fête aux Villages » ainsi qu’à la « fête de la Pomme » à Saint Brieuc et la « fête du Climat à Plélan le Petit.

Le président revient sur le Congrès Européen de l’Apiculture qui a eu lieu du 20 au 23 octobre à Quimper. Très belle manifestation, environ 5000 visiteurs, 75 exposants et pas moins de 500 élèves ont pu apprécier l’évènement en participant à des ateliers pédagogiques.

La production  2022 est satisfaisante, dans l’ensemble malgré la sécheresse, la récolte sur les bruyères est décevante en raison du manque d’eau.

Le rucher école de Dinan a accueilli 15 stagiaires, très bonne ambiance dans le groupe. Des travaux dans la miellerie ont été réalisés par l’Agglo de Dinan. La convention doit être revue entre l’Abeille Bretonne et l’Agglo, notamment concernant les indemnités des apiculteurs intervenants.

Le rucher école de Saint Brieuc a proposé 10 séances à ses 16 stagiaires, en demi-journée ou journée. Des travaux sont engagés dans la salle que la mairie met à notre disposition. Pour 2023, une proposition sera faite pour une autre salle.

Le bilan financier 2022 est dressé par le trésorier, il ressort un solde négatif de 2447,27€ expliqué, notamment,  par le remboursement des dépenses liées à la participation de 8 adhérents de l’Abeille Bretonne au congrès de Quimper et l’achat de pots.

Deux démissionnaires au sein du Conseil d’Administration : Gilles Cuven et Jean Marc Juest. Stéphane Ducuing est élu  à l’unanimité.

Le président rappelle la réglementation concernant la mise en place des ruches et fait le constat de l’installation de ruches « sauvages ». Il insiste sur l’importance de promouvoir le label Apicité  auprès des municipalités.

Il relate les victoires de l’UNAF relatives à l’interdiction de l’AMM du Closer et Transform mais, malheureusement, la réintroduction des néonicotinoïdes sur les betteraves.

L’UNAF et le SNA, les 2 principaux syndicats apicoles français  se sont retirés de l’Interprofession par manque de représentativité.

Il informe l’assemblée de la présence de l’athéna timuda sur l’île de la Réunion.

Depuis le 1er juillet 2022, l’étiquetage de l’origine des miels est obligatoire, un grand merci à l’association UFC que choisir qui a soutenu la démarche.

Dans le cadre de l’éco emballages, une étiquette sur le tri sélectif devra être apposée sur les pots à partir du 9 mars 2023.

Une autre déception, le plan « pollinisateurs » n’est pas à la hauteur des apiculteurs.

Le président revient sur l’importance du piégeage du frelon asiatique. Cette année, leur présence devant les ruches est exponentielle d’où l’importance du piégeage au printemps, principalement.

Après la loterie, l’assemblée se termine par un apéritif déjeunatoire.

 

(165)

Ce contenu a été publié dans Les Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.