Assemblée Générale du Syndicat Apicole l’Abeille Bretonne 22 du dimanche 25 novembre 2018

C’est devant une centaine de personnes que s’est déroulée l’assemblée générale de l’Abeille Bretonne 22

 

DSC_9457

 

IMG_3195L’Abeille Bretonne 22 compte 240 adhérents pour le département des Côtes d’Armor, elle adhère au syndicat national l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française).
Le président, Joël Mercier, remercie Mme Gautier, maire adjointe de la mairie de Saint Brieuc de sa présence et de son intérêt pour nos actions ainsi que les personnes présentes.
Il évoque les mortalités hivernales de ruches importantes en Bretagne mais informe que les récoltes se sont maintenues et qu’elles sont meilleures au plan national qu’en 2017.
2 ruchers école gérés par l’Abeille Bretonne, celui de Dinan (responsable : Jean Philau) : 27 stagiaires en 2018, mais la présence du frelon asiatique a fortement porté atteinte au rucher et il a dû être déplacé ; celui de Saint Brieuc (responsable : Gérard Guyot) : 16 stagiaires. Pour ce dernier, une convention existe avec la ville de Saint Brieuc. Pour ces 2 ruchers, 10 séances sont organisées pour des futurs apiculteurs amateurs, l’ambiance est très conviviale.

Le bilan financier est approuvé à l’unanimité.
Le président rappelle l’importance de tenir un registre d’élevage, de déclarer ses ruches.
Pour les élections au conseil d’administration, le tiers sortant a été réélu et Suzanne Allain Pédron rentre dans le conseil et est élue à l’unanimité par l’assemblée.
La problématique du frelon asiatique a été longuement abordée, les apiculteurs constatent qu’il est toujours très présent devant les ruches et que les abeilles sont très perturbées. Il faut continuer à communiquer sur ce prédateur, nuisible pour les abeilles mais aussi dangereux pour l’homme s’il s’approche trop près de son nid. Il est souligné que certaines communes ou communautés de communes prennent en charge la destruction de nids mais ce n’est pas le cas partout. Il est relevé également, aussi la difficulté des nids sur des propriétés privées inoccupées et de certains propriétaires qui refusent la destruction.
Une harmonisation sur tout le département sur la prise en charge de la destruction de ce prédateur serait souhaitable ainsi qu’une bonne information sur le piégeage.
Le président rappelle la création d’une interprofession apicole pour valoriser et défendre les produits de la ruche. L’U.N.A.F a organisé le jeudi 25 janvier 2018 le 1er concours des miels de France afin de promouvoir, de faire reconnaître la qualité et la diversité de nos miels.
Le dossier pesticide a été largement évoqué.

Christian Huaux, vétérinaire de Dinan, nous informe qu’un nouveau danger guette l’abeille : l’aethina tumida, petit coléoptère qui détruit les ruches, il est déjà présent sur le territoire Italien. Chaque apiculteur doit être vigilant, surveiller ses ruches et signaler à la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Personnes) la moindre suspicion de sa présence.

IMG_3207[1]

Une loterie et un pot de l’amitié clôturent cette assemblée générale.

Françoise Guyot, secrétaire de l’Abeille Bretonne 22

(167)

Ce contenu a été publié dans Les Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.