Forte mortalité d’abeilles sur le secteur d’Hillion

Le télégramme du 13 mai 2016

dans-la-soiree-de-mercredi-les-apiculteurs-de-la-commune_2892792 (Copy)

Dans la soirée de mercredi, les apiculteurs de la commune sont venus au bourg manifester « leur colère et leur tristesse ». Ils souhaitent que leur message à l’attention de la profession agricole soit suivi d’effet.
Au début du mois, un épandage sur des champs de colza a décimé des essaims d’abeilles, dans les secteurs de « Terterien », de « Carmoen », du « Château Rouge » et de la « Grandville ». De nombreux apiculteurs ont été touchés. Certains ont perdu jusqu’à trois-quart de leurs essaims. « Nous sommes accablés, consternés devant ce massacre », confiait René Camus, mercredi, à l’occasion d’un rassemblement organisé au centre-bourg.Traiter à la tombée de la nuit« Certains parmi nous disent même vouloir arrêter l’apiculture », poursuit celui qui demande aussi que, suite à cet épandage accidentel, les agriculteurs hillionnais soient respectueux des abeilles et de leur période de butinage. Les apiculteurs rappelent que, pour protéger les populations d’insectes, les produits phytosanitaires doivent être utilisés à la tombée de la nuit, quand les abeilles sont de retour dans les ruches.

 

(246)

Ce contenu a été publié dans Les Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.